Chercher
  • Vous n'avez pas de signet.

Votre liste de souhaits : 0 boutiques

Connexion

Le CBD face à la législation française

Le cannabidiol, plus couramment appelé le CBD, fait de plus en plus parler de lui en France et partout ailleurs dans le monde. Selon chaque pays, la législation n’est pas la même concernant l’usage, la possession et surtout la commercialisation du cannabidiol. En plus d’être une alternative pour le traitement de certains problèmes de santé, le CBD occupe aussi une place importante dans l’économie. En effet, en 2019, la commercialisation du CBD a généré environ 5 milliards de dollars. D’ici 2023, on prévoit des ventes allant jusqu’à 23,7 milliards de dollars. Si le marché du CBD est de plus en plus florissant, qu’en est-il des lois qui l’entourent ?

La législation par rapport à la production du cannabidiol en France

Depuis que le CBD a fait son entrée sur le marché français, il n’a sans cesse démontré son efficacité dans différents traitements. Cela n’a pas échappé aux producteurs qui ont trouvé dans le CBD une nouvelle opportunité commerciale. C’est pourquoi on retrouve aujourd’hui dans des enseignes spécialisées, des pharmacies et surtout sur internet un large éventail de produits contenant du CBD. Ces produits proviennent d’un peu partout dans le monde. Comme les lois qui encadrent le CBD ne sont pas toutes les mêmes dans tous les pays, il faut faire attention à l’origine de votre cannabidiol pour ne pas avoir des problèmes. Les lois qui entourent le CBD ne sont pas tout à fait claires et évoluent toujours. Des réglementations ont été mises en place pour éviter certaines dérives. En effet, la production de CBD est tout à fait légale et autorisée en France, mais par contre il faut suivre certaines règles. Les règles concernent à la fois la matière première et le produit fini.

La variété du chanvre :

Comme la production de chanvre est autorisée en France, certaines règles régissent cette production. On ne peut pas cultiver n’importe quel type de chanvre. C’est pourquoi le ministère de la santé a établi une liste contenant une vingtaine de variétés de chanvre. Seules ces variétés sont autorisées à la culture. Même si la production du chanvre pour l’extraction du CBD est légale, elle nécessite quand même d’avoir une autorisation. Et les autorités effectuent régulièrement des contrôles pour s’assurer que votre plantation n’est pas illégale et que surtout vous respectez bien les variétés autorisées.

La teneur en THC :

Les plantes de chanvre contiennent un grand nombre de molécules appelées les cannabinoïdes. Parmi ses cannabinoïdes, le CBD ainsi que le THC sont les plus étudiés. Contrairement au CBD, le THC est illégal. Cette illégalité est due à ses effets psychotropes et toxiques pour l’organisme. La molécule de THC agit directement sur les neurotransmetteurs et altère le bon fonctionnement du cerveau. Après avoir consommé du THC, on peut ressentir des effets comme la perte de mémoire, des hallucinations ou la perte de coordination. Il se peut aussi que la perception du temps et de l’espace soit altérée, ce qui peut représenter un grand danger. C’est pourquoi, le taux de THC de la plante de chanvre ne doit pas excéder 0,2 % et le produit fini doit être exempt de THC.

La partie de la plante utilisée pour extraire du CBD :

Utiliser la fleur du chanvre, appelé aussi tête, pour extraire le cannabidiol est illégal en France. C’est à cause du fait que le taux de THC dans les fleurs de chanvre n’est pas toujours inférieur à la teneur légale. Les producteurs sont donc obligés d’utiliser soit les tiges soit les graines pour extraire la molécule de CBD. À savoir que l’extraction à partir des graines permet d’obtenir de l’huile à forte concentration en CBD. L’huile est la forme de cannabidiol la plus utilisée et la plus pratique.


Selon le procédé d’extraction, il est possible d’avoir une huile contenant tous les cannabinoïdes avec ou sans THC, mais aussi d’obtenir une huile contenant uniquement des molécules de CBD.

La possession et la consommation de CBD :

En France, la possession ainsi que la consommation de CBD sont tout à fait autorisées si vous êtes un particulier. Elle n’est légale par contre que si le taux de THC dans le produit est de 0,2 % maximum.


Les recherches et les études des dernières années ont démontré que le CBD était plus efficace que d’autres médicaments pour traiter certaines pathologies. Comme le cannabidiol possède des vertus thérapeutiques, sa consommation s’est de plus en plus répandue que ce soit en France ou partout dans le monde.


Les molécules de cannabidiol agissent directement sur le système endocannabinoïde de notre corps. Il permet de soulager les maux de tête ou les douleurs musculaires entre autres, ce qui en fait un excellent antidouleur. Le CBD possède aussi des propriétés qui permettent de stimuler l’appétit, de trouver le sommeil et il possède des effets antidépresseurs. Grâce à ses propriétés antidépresseurs, le CBD permet de réduire la pression artérielle et par la même occasion de réduire aussi les risques d’accidents cardiaques.


Des études ont aussi été faites sur l’utilisation du CBD pour soulager les douleurs chroniques. Il permet de réduire considérablement les douleurs dues à l’arthrite et la sclérose en plaque. On utilise aussi le CBD pour réduire les crises de spasme et d’épilepsie de certains patients et les résultats parlent d’eux-même.


Le seul médicament contenant du cannabidiol autorisé en France est le Sativex. Il s’agit d’un spray buccal contenant une dose de CBD. Certains patients peuvent recevoir une prescription médicale contenant du CBD en complément ou en substitution d’un traitement avec des médicaments conventionnels.


Depuis sa découverte, le CBD n’a sans cesse fait preuve de son efficacité. Des chercheurs étudient même la possibilité d’utiliser le cannabidiol pour traiter des maladies telles que la maladie de Parkinson ou la maladie d’Alzheimer.

Consommation du cbd

Les modes de consommation du CBD:

Afin de toucher un maximum de consommateurs, les producteurs proposent de nombreuses formes de CBD. Sur le marché, vous pouvez retrouver différentes formes de CBD allant des gélules aux e-liquides pour cigarette électronique, mais aussi des huiles et des résines. Certains producteurs ajoutent même des arômes fruités à leur produit pour plus de diversité.

En complément alimentaire :

Vous pouvez trouver sur le marché ou sur internet des gélules ou des comprimés contenant du cannabidiol. C’est le mode de consommation le plus pratique et le plus simple. En effet, vous n’aurez plus à calculer les dosages, car ces produits sont déjà dosés et prêt à la consommation.

Avec la nourriture ou les boissons :

Un autre moyen de consommer du cannabidiol est de le mélanger à la nourriture ou à votre boisson. On utilise le plus souvent l’huile de CBD en mettant quelques gouttes dans vos aliments. Il est aussi possible de faire une infusion au CBD pour se détendre en fin de journée. Sinon, il existe également des confiseries comme des bonbons, des chewing-gums, des chocolats contenant du cannabidiol. Sur le marché, on peut aussi trouver des boissons énergisantes contenant du CBD.

Par voie sublinguale :

Cette méthode est la plus utilisée pour les cristaux de CBD et l’huile de CBD. Elle consiste à déposer quelques gouttes d’huile ou une certaine quantité de cristaux sous la langue. Le cannabidiol agit beaucoup plus rapidement en utilisant cette méthode.

Par voie respiratoire :

La prise de CBD la plus répandue en France est la fumée. Attention toutefois, car la fleur de CBD a la même odeur et la même apparence visuelle que le cannabis. Sans preuve qu’il s’agit bien de cannabidiol, vous risquez d’avoir des démêlés avec les autorités. Dans ce cas, il faudrait que vous vérifiez bien s’il s’agit de CBD ou de cannabis.


Il existe également des e-liquides pour cigarette électronique qui contiennent du CBD. La dose de cannabidiol dans les e-liquides varient en fonction de la marque du produit. Optez pour la dose qui correspond le plus à vos usages et vos besoins.

Pour conclure, consommer du CBD est tout à fait légal en France à condition que sa teneur en THC ne dépasse pas 0,2 %. Dans certains cas de maladie, on peut recevoir une prescription médicale contenant du CBD. Sa production et sa commercialisation doivent respecter certaines règles pour rester dans cette légalité. Si sa consommation est légale, la question est : peut-on conduire sans risque après avoir consommé du cannabidiol ?

 
Effets du cbd sur l'organisme Précédent article
Les effets du CBD sur l’organisme
Prochain Post
Guide des cannabinoïdes : informations et conseils

Ajouter Un Commentaire

Votre email est en sécurité avec nous.